Gabriel Tallent – My Absolute Darling

« Ils fabriquent des obstacles au-dessus desquels tu dois sauter, et ils veulent te convaincre que c’est ça, le monde ; que le monde entier est fait d’obstacles. Mais c’est faux, le monde n’est pas comme ça et tu ne dois jamais, jamais penser que c’est le cas. »

Couverture de My Absolute Darling
Gabriel Tallent – My Absolute Darling

Julia, alias Turtle, alias Croquette, est une jeune fille que son père, Martin, élève… assez durement. Elle se balade tout le temps avec une arme et, à quatorze ans, elle tire avec plus de précision que n’importe quel être humain. Dans cette éducation survivaliste et franchement malsaine, on doit se l’avouer, Turtle va rencontrer Brett et Jacob et se lier peu à peu avec eux. Une amitié naissante qui ne va pas franchement être du goût de tout le monde…

Mes collègues m’ayant offert une liseuse Kobo (oui oui, j’ai des collègues au top !), c’était l’occasion pour moi de lire un premier livre sur liseuse. Je reviendrais donc sur ce petit changement dans mes habitudes de lecture dans un article qui viendra un peu plus tard 🙂

Une collègue l’avait lu et m’en avait dit du bien, et vu que je n’avais plus rien à lire (enfin, les livres de ma PAL ne me faisaient pas trop envie), je me suis dit pourquoi pas ! J’avais vu la couverture de ce livre et je pensais que ça allait être un livre jeunesse/young-adult – ma collègue m’a détrompée. Autant dire que, pour une fois, j’ai bien compris pourquoi il ne fallait pas juger un livre d’après sa couverture, car ce livre est, de mon point de vue, trop dur pour être mis dans toutes les mains.

En commençant ce livre, je pensais tomber sur un livre survivaliste (le monde va être détruit, voilà ce qu’il faut pour continuer à vivre dans la jungle) et vu qu’on en entend beaucoup parler en ce moment, je trouvais intéressant de lire une fiction sur le sujet. En fait, le père de Turtle a des idées bien arrêtées sur le monde et est très, très, TRÈS possessif envers elle. La mère de Julia décédée des années auparavant, il ne lui reste plus que sa fille et son père, avec qui il ne s’entend pas. Néanmoins, sa possessivité est vraiment malsaine et on se rend vite compte qu’il est abusif, tant sur le plan physique que moral. Nous avons accès aux pensées de Turtle, et la jeune fille se déprécie à longueur de temps et s’insulte elle-même de tous les noms, preuve que son père est dans sa tête à chaque instant de ses journées.

Cette maltraitance morale a été, pour moi, la plus malsaine du livre (non pas que je cautionne la violence physique, je vous rassure !). À partir du moment où la violence morale s’instaure, on peut tout faire gober à quelqu’un et même lui faire accepter les pires choses, comme se faire violer. Martin coupe également sa fille de toute interaction sociale. Mis à part le collège et les visites chez son grand-père, Julia ne sort pas de la maison pour voir d’autres êtres humains. Ce n’est que quand elle s’enfuit pour quelques jours qu’elle rencontre Brett et Jacob, qui deviennent peu à peu de vrais amis pour elle, qu’elle a un tant soit peu de vie sociale. Ce n’est, évidemment, pas du goût de son père qui va essayer de rompre les liens entre les jeunes gens.

Malgré la situation de Turtle, je n’ai pas su m’attacher à elle. Son caractère dur, sa manière laconique et violente de parler, et sa relation à autrui m’ont empêchés d’éprouver de l’empathie pour elle. Par contre, j’ai adoré les deux personnages masculins de Brett et Jacob qui sont assez drôles dans leur conversation et qui contrastent avec la froideur de Turtle.

My Absolute Darling n’est pas vraiment un coup de cœur, mais c’est incontestablement un livre dont je me souviendrais assez longtemps !

note_myabsolutedarling

Un commentaire sur « Gabriel Tallent – My Absolute Darling »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s