Éric-Emmanuel Schmitt, La Part de l’autre

« L’être humain au premier jour est un monstre sans conscience car sans conscience d’autrui. Nous avons tous commencé par être des tyrans. C’est la vie, en nous contredisant, qui nous a domestiqués. »

8 octobre 1908 : Adolf Hitler est recalé des Beaux-Arts de Vienne. Après cette annonce, Hitler essaie de vivre du mieux possible à Vienne, en traînant dans les gares pour porter les valises des voyageurs contre de la monnaie, en peignant… jusqu’au jour où il rentre en politique et là, je vous laisse replonger dans vos cours d’Histoire.

Et si…

8 octobre 1908 : Adolf H, admis à l’École des Beaux-Arts ! Ça y est, son travail a payé, il va enfin étudier la peinture et évoluer dans la vie d’artiste dont il a toujours rêvé ! Il entre à l’académie, fait des expériences, se fait des amis… un étudiant parmi les autres en somme !

Découvre la nouvelle histoire du monde

Marius Gabriel, La Vie sur mesure

« La vie est une corde raide […]. Une fois que l’on est en l’air, peu importe si tout vacille, on ne peut plus s’arrêter ni faire demi-tour. »

Marius Gabriel, La Vie sur mesure

Juste après la seconde guerre mondiale, Copper, jeune américaine, arrive en France avec son mari, Amory. Quand ce dernier décide de lui offrir une robe, Copper fait la connaissance de « Monsieur Christian »… comprenez Christian Dior, qui n’est pas encore le couturier mondialement connu. Encore chez son patron, Lelong, Dior vit une vie animée, de fêtes et d’événements mondains, et va introduire Copper au monde de la mode.

Lire la suite

Mary Beth Keane, La Cuisinière

-Vous êtes malade, mademoiselle Mallon. Il faut que vous vous soumettiez à des analyses.
-Je suis malade ? s’exclama-t-elle avec un rire forcé. Je ne me suis jamais sentie aussi bien !
-Vous êtes porteuse d’une maladie. J’ai la conviction que vous êtes porteuse de la fièvre typhoïde.

Couverture de La Cuisinière

Au tout début des années 1900, Mary Mallon est cuisinière à New York. Elle passe de famille en famille jusqu’à ce que les services sanitaires l’arrêtent. Pourquoi ? Mary transmettrait la typhoïde, sans jamais avoir eu la maladie elle-même. Dans chaque famille où elle est passée, les gens attrapaient la typhoïde et certains en sont même morts. Mary ne comprend pas : pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en bonne santé ?

Lire la suite de « Mary Beth Keane, La Cuisinière »

Harper Lee, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur

« Je voulais que tu comprennes quelque chose, que tu voies ce qu’est le vrai courage, au lieu de t’imaginer que c’est un homme avec un fusil dans la main. Le courage, c’est savoir que tu pars battu, mais d’agir quand même sans s’arrêter. Tu gagnes rarement mais cela peut arriver. »

Couverture de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Nous sommes dans les années 30, en Alabama. La famille Finch est composée de trois personnages : Scout, la narratrice, son frère Jem et son père, Atticus. Les deux enfants sont terrifiés par un voisin, Boo Radley. Nous découvrons leur vie dans la ville fictive de Maycomb. Atticus, leur père, est avocat et commis d’office dans une affaire qui fait débat au cœur de la ville : le viol d’une femme blanche par Tom Robinson, un Noir.

Et la suite ? C’est par ici !

Elizabeth Ross, Belle époque

« La loi des comparaisons est un cercle vicieux, car il y aura toujours des gens autour de toi dont le sort paraîtra plus enviable. »


Couverture de Belle époque de Elizabeth Ross

À la veille de l’exposition universelle de 1899, Maude Pichon décide de rejoindre Paris afin d’échapper au mariage arrangé qui l’attend. Maude est remplie d’illusions romantiques sur la capitale, mais ses maigres économies s’évanouissent rapidement et elle doit commencer à chercher du travail. C’est là qu’elle tombe sur une petite annonce plutôt inhabituelle : « On demande des jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile ».

Continues ta lecture !

Mary Ann Shaffer, Annie Barrows – Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

« La mort est sans fin. Mais peut-être y aura-t’il une fin à la tristesse. »

Couverture de Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Mary Ann Shaffer, Annie Barrows – Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

Juste après la Seconde guerre mondiale, Juliet Ashton aspire à changer de vie. Pendant la guerre, elle écrivait des textes sur le quotidien de la guerre sous le pseudonyme d’Izzy Bickerstaff. Elle entame une correspondance avec des habitants de l’île anglo-normande de Guernesey et va découvrir un cercle littéraire… pas vraiment comme les autres : le cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates, qui a littéralement sauvé la vie de certains habitants durant l’Occupation. Très vite, Juliet va correspondre avec l’intégralité des membres de ce cercle et apprendre comment se sont passées les années de la guerre sur cette île.

Lire la suite de « Mary Ann Shaffer, Annie Barrows – Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates »

Daisy Goodwin – Victoria

« – Que préférez-vous ? La flatterie ou la vérité ? […]

– Je crois que je préférerais la vérité, mais présentée de la manière la plus flatteuse possible. »

Couverture de Victoria
Daisy Goodwin – Victoria

Alexandrine devient reine du Royaume-Uni à dix-huit ans. Elle change son prénom qu’elle déteste et devient la reine Victoria, connue aujourd’hui pour être l’une des plus grandes reines britanniques. Ayant toujours vécu sous le pouvoir de sa mère et de l’ami de celle-ci, sir John Conroy, elle n’a qu’une hâte : devenir maîtresse de sa propre existence et de son royaume comme elle l’entend, et, surtout, ne plus être sous l’autorité des deux personnes qui ont ruiné son enfance. Assistée de lord Melbourne qui devient son secrétaire particulier, elle compte bien mettre ce projet à exécution et ne laisser personne lui dicter sa conduite.

Lire la suite de « Daisy Goodwin – Victoria »