M. C. Beaton, Agatha Raisin enquête : Pas de pot pour la jardinière (T3)

Couverture de Agatha Raisin enquête : Pas de pot pour la jardinière

Pour ce troisième tome d’Agatha Raisin, l’auteur nous propose l’arrivée d’une nouvelle habitante à Carsely, Mrs Mary Fortune. Tout le monde semble être tombé sous son charme, y compris James Lacey… au grand désespoir de notre Agatha, qui se met cependant à l’apprécier peu à peu.
Mary est une jardinière hors pair. Aussi, quand un concours de plantes et une journée portes ouvertes des jardins du village s’organisent, c’est son moment de gloire. Sauf que… elle est retrouvée morte, littéralement plantée dans un pot.

Je pense que c’est la façon de retrouver le corps la plus rigolote que j’ai jamais rencontrée dans un livre. Plantée dans un pot, avouez que l’idée est assez originale !

Après une longue période de vacances, Agatha revient dans les Cotswolds. Elle retrouve un James Lacey totalement sous le charme de la nouvelle venue, Mary Fortune. Ni une, ni deux, elle va rencontrer cette Mary. En découvrant qu’elle est très bonne jardinière, Agatha va décider de se faire un petit jardin et s’y mettre sérieusement pour épater ses voisins et rivaliser avec cette nouvelle arrivante qui a l’air de plaire à tout le monde !

Quand le concours de jardinage est annoncé dans le village, une série de dégradations survient. On met le feu au jardin de James, on tue les poissons d’un autre habitant, on vandalise un autre jardin… Très vite, les autres habitants suspectent les nouveaux arrivants, Mary en particulier, même si elle était très appréciée. Un soir, alors que les habitants devaient se retrouver au pub du village, Mary ne vient pas. Étonnés, James et Agatha se rendent chez elle et découvrent son corps, planté dans un pot. De là, comme dans les autres livres, l’enquête commence.

Le meurtre arrive assez tard dans le roman, vers le milieu, ce qui permet à l’histoire de bien s’installer et d’en apprendre un peu plus sur tous les personnages du village. D’une manière générale, dans ce troisième tome, l’enquête passe un peu au second plan ; j’ai même trouvé qu’elle était un peu bâclée. James et Agatha s’obstine à vouloir trouver qui a vandalisé les jardins, persuadés que c’est la même personne qui a assassiné Mary. Je n’ai pas bien compris leur raisonnement et j’avoue ne pas avoir suivi l’enquête aussi bien que les deux autres tomes que j’ai déjà lus. Ce qui ne m’a pas empêché de l’apprécier, bien au contraire.

Dans ce tome, je me suis moins concentrée sur l’enquête que sur le reste de l’histoire : la relation James/Agatha qui me fait rire depuis le début, les autres personnages (que je confondais toujours un peu). Même si c’est un livre policier, le fait que ce soit une saga à part entière oblige à s’intéresser à l’histoire des personnages : on les retrouve d’un livre à l’autre et, mine de rien, on s’attache vraiment à eux !

Si vous aimez le village et les personnages de Carsely, ce tome vous ravira !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s