Jenny Colgan, Le Cupcake café sous la neige (T2)

« Je consacrerai toute ma vie à rendre la tienne formidable. »

Couverture du Cupcake café sous la neige

Izzy, assistée de Pearl et de Caroline, a repris un magasin à Londres et l’a transformé en endroit chaleureux où les clients se pressent pour acheter des cupcakes fait-maison originaux. Elle a également trouvé l’amour avec Austin, un jeune banquier. Noël arrive et Izzy est tout excitée par cette période… sauf qu’Austin part pour New York où il va probablement se faire offrir un poste.

Dans le premier tome, les bases de l’histoire nous sont présentées : Izzy est renvoyée de son travail et perd du même coup son petit ami, Graeme, qui était aussi son chef. Elle décide, après maintes hésitations, de faire un prêt à la banque (d’où la rencontre avec Austin) et d’ouvrir son petit café pour assouvir sa passion dans la vie : la pâtisserie.

Dans ce deuxième et dernier tome, on retrouve Izzy avec la même équipe attachante : Pearl, maman de Louis qui est assez drôle comme petit garçon ; Caroline, une femme assez riche qui est en mauvais termes avec son ex-mari ; Austin, dont on a franchement l’impression que c’est le petit ami idéal ; Darny, petit frère d’Austin, qui est un peu trop réac’ pour son collège. Ça m’a fait très plaisir de lire de nouvelles aventures avec ces personnages que j’avais adorés lors de ma lecture du premier tome.

Le Cupcake café sous la neige est un roman feel-good, dans lequel on sait pertinemment que les choses vont bien se finir. L’écriture de Jenny Colgan reste fluide tout au long du roman et les recettes de cupcake viennent parsemer les débuts de chaque chapitre. Même si c’est une très bonne idée, ces recettes n’apportent rien à l’histoire dans ce tome-ci, contrairement au premier où l’on pouvait voir l’avancée de l’état de santé de son grand-père à travers les recettes. Ce tome est également un peu moins feel-good que le premier dans le sens où, après l’avoir lu, les premières choses auxquelles je pense sont les problèmes qu’Austin et Izzy ont rencontrés. Cependant, cette impression ne me dérange pas plus que ça car, au fil de ma lecture, j’ai trouvé que c’était contrebalancé par la bonne humeur qu’apportent les autres personnages.

J’ai passé un excellent moment à lire ce livre ! Mon avis est peut-être un peu biaisé par le fait que je suis allée à Londres pendant la période des fêtes et que j’ai commencé à le lire juste après, donc encore dans l’ambiance. Mais si vous aimez les romans feel-good, la pâtisserie, Londres, New York et la période des fêtes de fin d’année, lancez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s