Anthony Horowitz – Stormbreaker

Couverture de Stormbreaker
Anthony Horrowitz – Stormbreaker

La saga « Alex Rider » compte onze livres et s’est terminée en 2017. Ce n’est que cette année que je découvre les histoires d’Anthony Horowitz.

Pour ce premier livre, Anthony Horowitz nous propose de découvrir le personnage d’Alex Rider (nan, sans blague !), 14 ans, qui va perdre son oncle, Ian Rider, dans un étrange accident de voiture. L’adolescent comprend très vite que son oncle n’est pas banquier comme il le croyait depuis toujours mais espion auprès du MI-6, l’agence de renseignements britannique. Oui, comme James Bond. Ian est mort en mission et le patron du MI-6 décide de recruter Alex pour l’achever.

Stormbreaker, c’est le nom d’ordinateurs qui vont être offerts dans tous les collèges d’Angleterre par un homme d’affaires très important. Le problème, c’est que l’agence de renseignements se méfie un peu des hommes trop généreux. Ian est mort en revenant chez lui et pour le MI-6, ce n’est pas qu’une coïncidence. Alex va donc intégrer l’entreprise en tant que gagnant d’un concours pour tester en avant-première l’ordinateur.

Bon, on va pas se mentir, l’histoire du MI-6 qui recrute un adolescent de 14 ans pour mener des missions au même niveau, voire plus, que des agents sur-entraînés, ça m’a bloqué un peu au début. Niveau crédibilité de l’histoire, on peut mieux faire, même si l’on présente Alex comme un petit prodige, faisant du karaté depuis tout petit, ayant voyagé dans pas mal d’endroit, de là à faire partie des renseignements britanniques… Mouais.

La saga en elle-même est copiée sur l’histoire de James Bond (MI-6, gadgets qui vont sauver la vie d’Alex…), mais en version adolescent. L’idée aurait pu être plus originale qu’une simple adaptation, certes, mais je dois dire que j’ai trouvé l’histoire agréable. Par contre, l’auteur a tendance à enchaîner les événements, les actions, sans laisser de véritables respirations entre tout ce qui arrive au personnage, et parfois sans grande cohérence entre elles.

Bref, c’est un premier tome de saga intéressant, si l’on ne se concentre pas trop sur les points improbables (il y en a quand même pas mal tout au long du livre), qui convient bien, je pense, à un public jeune adolescent, débutant dans les livres d’action. Un peu juste pour des personnes plus âgées ou ayant l’habitude des livres d’action.

Note_stormbreaker

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s